• J'ai craqué pour cet album des Enfantastiques:

    http://www.deezer.com/artist/148959

    •  J'ai récemment découvert ce site:

     http://chansonsdecole.eklablog.com/recent/2


    2 commentaires
  • Thème: la nouvelle année

    Les douze mois

    Voici les douze mois,
    Ils marchent trois à trois !
    Avec son chapeau blanc de neige,
    Janvier mène le cortège.
    Et février sur le même rang,
    A honte d'être si peu grand.
    A ses côtés ; c'est mars, fantasque,
    Le nez mouillé par la bourrasque.


    Voici les douze mois,
    Ils marchent trois à trois !
    Admirez avril qui s'avance,
    Son bonnet de fleurs se balance.
    Mai, joyeux, lui donne le bras,
    Vêtu de rose et de lilas,
    Et juin, les tempes vermeilles
    A des cerises aux oreilles.


    Voici les douze mois,
    Ils marchent trois à trois !
    Sur le chemin sec, juillet trotte,
    Il adu foin dans chaque botte,
    Août s'en va couronné de blé
    Et par la chaleur accablé.
    Et septembre titube et joue
    Avec des grappes sur la joue.

    Octobre porte sur la tête
    La pomme à cidre et la noisette.
    Novembre, dans ses maigres bras,
    Tient un tas de vieux échalas,
    Et décembre ferme la marche,
    Triste et froid comme un patriarche !
    Salut les douze mois
    Qui marchent trois à trois !

    Octave AUBERT


    9 commentaires
  • Thème: le cirque

    (en lien avec notre pièce de  théâtre)

    LE MAGICIEN

     

    Approchez messieurs-dames

    Entrez sous le grand chapiteau

    Venez voir mon spectacle

    Découvrez un monde nouveau

     

    Vous pourrez voir la voie lactée

    Tomber doucement à vos pieds,

    Et tous les soleils de l'Afrique

    Sortir d'une boite magique

     

    Avec les revers de ma cape

    Je ferais apparaître un lac

    Puis avec deux ou trois foulards

    Voici des cygnes et des canards

     

    A l'intérieur de ce grand cirque

    D'un coup de baguette magique

    Je change l' hiver en printemps

    Je fais la pluie et le beau temps

     

    Plus de mille colombes blanches

    S'envolent soudain de mes manches

    Vous verrez la poule aux oeufs d'or

    Et bien d' autres choses encore

     

    Entrez sous le grand chapiteau

    Vous pourrez voir dans mon chapiteau

    Pousser un baobab géant

    En trois secondes seulement

     

    Enfin, le plus extraordinaire,

    Ca personne ne sait le faire

    J'invente une couleur nouvelle

    Et je l'ajoute à l'arc-en-ciel

     

    Approchez Messieurs-Dames

    Approchez Messieurs-Dames

     

    Richard Seff


    votre commentaire
  • Thème: la Lune

    (en lien avec les sciences)

    TERRE - LUNE

     

    Terre - lune, terre - lune
    Ce soir j'ai mis mes ailes d'or
    Dans le ciel comme un météore
    Je pars.

     

    Terre - lune, terre - lune
    J'ai quitté ma vieille atmosphère
    J'ai laissé les morts et les guerres
    Au revoir.

     

    Dans le ciel piqué de planètes
    Tout seul sur une lune vide
    Je rirai du monde stupide
    Et des hommes qui font les bêtes.

     

    Terre - lune, terre - lune
    Adieu ma ville adieu mon cœur
    Globe tout perclus de douleurs
    Bonsoir.

     

    Boris Vian

    La lune


    Ah ! Quel dommage !
    La lune fond.
    Il n'est plus rond
    Son gai visage.
    Quelle souris
    En maraudage
    La prend, la nuit,
    Pour un fromage ?
    Elle maigrit
    Que c'est pitié :
    Plus qu'un quartier
    Qui s'amincit...
    Mais sans souci
    Presque au cercueil
    La lune rit
    Avec un oeil.


    Maurice Carême

       

     


    votre commentaire
  • Pour la rentrée, je ne propose pas de poésie sur la rentrée

    mais ce poème:

    Rallye-liens "Une poésie pour la rentrée"

    Il me permettra de mettre en place un débat sur ce qu'est la poésie.

    Ensuite nous allons poursuivre le travail sur "les arts du langage" et le mouvement "dada" et composer un poème à la manière de Tristan Tzara:

    Rallye-liens "Une poésie pour la rentrée"

    Ces documents sont issus de "Facette CM1" aux éditions Magnard.


    5 commentaires

  • votre commentaire
  • Voici 3 poèmes sur le thème de l'hiver

     

    (trouvés ici: http://lieucommun.canalblog.com/archives/une_saison_en_poesie___hiver/p20-0.html)


    1 commentaire
  •  L'ARBRE 

    Perdu au milieu de la ville,
    L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?
     


    Les parkings, c'est pour stationner,
    Les camions pour embouteiller,
    Les motos pour pétarader,
    Les vélos pour se faufiler.

     
    L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


    Les télés, c'est pour regarder,
    Les transistors pour écouter,
    Les murs pour la publicité,
    Les magasins pour acheter.


    L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?

     
    Les maisons, c'est pour habiter,
    Les bétons pour embétonner,
    Les néons pour illuminer,
    Les feux rouges pour traverser.

     


    L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


    Les ascenseurs, c'est pour grimper,
    Les Présidents, pour présider,
    Les montres pour se dépêcher,
    Les mercredis pour s'amuser.


    L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


    Il suffit de le demander
    A l'oiseau qui chante à la cime.

    Jacques Charpentreau



    Il était une feuille
    Il était une feuille avec ses lignes
    Ligne de vie
    Ligne de chance
    Ligne de cœur.
    Il était un arbre au bout de la branche.
    Un arbre digne de vie
    Digne de chance
    Digne de cœur.
    Cœur gravé, percé, transpercé,
    Un arbre que nul jamais ne vit.
    Il était des racines au bout de l'arbre.
    Racines vignes de vie
    Vignes de chance
    Vignes de cœur.
    Au bout des racines il était la terre.
    La terre tout court
    La terre toute ronde
    La terre toute seule au travers du ciel
    La terre.
     

    Robert Desnos

     

     

    Le centenaire

    C'était un arbre centenaire
    Qui ne comptait plus les années :
    Il disait : " A quoi bon s'en faire,
    Je suis mûr pour la cheminée !
    Des feuilles, j'en ai bien trop lu,
    Que pourrais-je savoir de plus,
    Si je passe un printemps encore
    Auprès des autres sycomores ? "


    Alors il a laissé le froid
    Engourdir lentement ses veines
    Et mettre à vif toutes ses peines
    Et clouer ses branches en croix ;
    Heureux d'aimer, mais las de vivre,
    Pour la toute dernière fois
    Il a fleuri dans le grand bois
    Des milliers de perles de givre.
    Louis DELORME

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique